En-tête

Forum Matrae Creation - Newsletter - 01/04/2014

Nouvelle Officielle de Antychrist

 

Et nous continuons sur les nouvelles, comme chaque mois. Nous retournons dans l'univers d'Antychrist, et nous allons vous parler des Scientecks.

 ------------------------------

Si vous aimez les nouvelles, ou même les univers. N'hésitez pas à vous connecter sur notre forum afin de nous faire partager vos remarques, ou même de proposer votre propre nouvelle comme Portoloups!

Je vous souhaite donc Bonne Lecture! - RAT

Nouvelle d'introduction sur les Scientecks :

 

Bip !  Bip ! La sonnerie indiquant la fin de recherche du programme résonna dans le laboratoire. Pirus le scienteck s’approcha de l’écran afin de voir les résultats tant attendu. D’un regard avide il posa ses yeux sur l’écran et se figea…

« Ce n’est pas possible !! J’ai réussi…ça a marché ! » Une joie profonde envahit son cœur et son être. Il avait enfin trouvé les résultats qu’il escomptait depuis tant d’année. Et d’un seul coup, son cerveau prit le relais et il s’aperçut alors de l’importance de sa découverte. Sa joie disparut et fut remplacée par une sourde terreur qui monta en un profond vertige…

Son regard se posa sur la vitre de son laboratoire, ses collègues étaient tous à leurs propres recherches. Aucun d’entre eux ne semblait s’être aperçu de la révolution qui se déroulait ici. Pirus prit alors une grande respiration afin de se calmer. Mais sans résultat…

Pum…pum…pum…

Son cœur battait à tout rompre, envahissant tout son corps de son sourd résonnement.

« Il me faut à tout prix protéger ces données… » Au moment même où cette idée naquit dans son esprit, il entendit les portes de l’ascenseur. D’un regard inquiet, il s’aperçut que c’était son collègue Anemus qui revenait avec les nouvelles directives de l’Eglise. Il ne fallait pas qu’il voit cela.

Envahit par une soudaine frénésie, Pirus tenta de faire disparaitre les données. Il les enregistra dans sa mémoire interne par un pont invisible dans le réseau divin. Et lança l’effacement des données de l’ordinateur de son laboratoire.

Anemus approchait la tête probablement déjà pleine des nouveaux calculs nécessaires à leur prochaine recherche. Et sur l’écran de Pirus la barre d’effacement n’avançait pas assez vite.

50% - Anémus approchait encore, il fit alors tomber un des nombreux dossiers qu’il tenait dans ses bras.
70% - plus précautionneux Anemus approchait de la porte. Il sortit son badge pour déclencher l’ouverture quand quelqu’un l’interpela…

90% - La discussion était terminée, Anemus passa le badge et entra dans le bureau. Pirus tenta de se placer entre l’écran et lui. De la sueur coulée le long de son visage et il tentait de cacher dans son dos ses mains tremblantes. Son ami se retourna à ce moment-là et le dévisagea.

-   « Que t’arrive-t-il Pirus ? Ça ne va pas ?
-   Heu... si... si ne t’inquiètes pas. Je me sens juste…hum…fiévreux. Je pense que je vais devoir rentrer. Je ne pourrais pas tenir aujourd’hui. »

Le regard d’Anemus se porta sur son collègue et Pirus se sentit comme percé jusqu’au fond de son âme. Les pulsations de son cœur repartirent de plus belle, car Anemus était réputé pour son sens de l’observation et son analyse quasi extraordinaire.

Le silence se fit pendant quelques secondes, puis ce dernier lui dit d’une voix inquiète : « Tu as raison mon ami, tu n’as vraiment pas l’air dans ton assiette. Rentres donc chez toi… pendant que tu le peux encore. »
Pirus ne se le fit pas répéter deux fois. Il prit ses affaires et s’en alla rapidement du laboratoire, faisant même tomber quelques éprouvettes dans son empressement. Ce dernier était tel qu’il en oublia même d’éteindre son ordinateur et de vérifier l’effacement complet de ses données.

Une fois dans l’ascenseur, son cœur commença à retrouver un rythme normal. Il parcourut les longs couloirs d’acier du bâtiment, le cerveau tournant à un rythme extrêmement rapide. Il lui fallait trouver des gens à qui confier ses informations, il fallait que les gens sachent…

Plus qu’une porte et il serait dans la sécurité toute relative de la rue et il pourrait rentrer chez lui réfléchir. Son badge passa probablement pour la dernière fois devant la serrure électronique et la porte coulissa sur des silhouettes sombres et massives habillées du long manteau caractéristique de leur ordre :

« Scienteck Pirus, au nom de la très Sainte Inquisition, vous êtes en état d’arrestation … »

 

Ecrit par Pretre - Fondateur de Matrae Création

Venez donc rejoindre notre jeune communauté en vous connectant ou en vous inscrivant sur notre forum.

http://forum.matraecreation.fr